Initialement, le réseau était constitué par des universités partenaires méditerranéennes en Algérie, Chypre, Égypte, Espagne, France, Italie, Jordanie, Liban, Malte, Maroc, Palestinien, Royaume-Uni, Syrie, Tunisie, Turquie.

Les partenaires du réseau Avicenne initial :

CNED: Centre national d’enseignement à distance (France)

CNAM: Conservatoire National des Arts et Métiers (France)

NETTUNO: Network per l’Università Ovunque (Italy)

NIACE: National Institute of Adult Continuing Education (UK)

UM: Université de la Méditerrannée, Marseille (France)

UNED: Universidad Nacional de Educación a Distancia (Spain)

CU: Cairo University (Egypt)

ENSIAS: École Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes (Morocco)

LU: Lebanese University

MCST: Malta Council for Science and Technology

METU: Middle East Technical University (Tukey)

PUA: Philadelphia University in Amman (Jordan)

UC: University of Cyprus

UD: University of Damascus (Syria)

UFC: Université de la Formation Continue (Algeria)

UVT: Université Virtuelle de Tunis (Tunisia)

En Juin 2006 (Ref1),(Rapport de la CE) la Commission européenne a déclaré le Campus virtuel Avicenne «modèle durable». En effet, le modèle Avicenne se distingue des autres campus virtuels par le fait que chaque université est autonome dans la création de son propre matériel de cours en ligne. En outre, chacun est en droit de partager la banque de connaissances d’une bibliothèque virtuelle ouverte constituée par les partenaires du réseau. Au sein de ce réseau de connaissances virtuelles, des professeurs organisent des cours en ligne dans les domaines scientifiques et d’ingénierie en utilisant des programmes de leur université.

En Octobre 2007 (Ref-2), la conférence Générale de l’UNESCO (193 pays) a approuvé l’utilisation du modèle Avicenne pour le développement des sciences en Afrique. C’est ainsi que le modèle Avicenne est devenu un NORME UNESCO pour l’enseignement supérieur.

Depuis 2008 à 2019, le réseau Avicenne s’est développé en Irak, en Afrique (Benin, Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Cape Vert et Gabon), en Asie central (Azerbaïdjan, Kirghizistan et Ouzbékistan). Des extensions nationales du réseau ont été réalisées dans des pays partenaires en Algérie, Egypte, Gabon et Sénégal. De nouveaux projets sont en cours de lancement au Cameroun, Guinée Equatoriale, Burkina, Libéria, Tchad et Géorgie.